Création d’un giratoire – avenue Galliéni


Dernière tranche des travaux –  avenue Galliéni

La troisième tranche de travaux concernera à proprement dit le passage au-dessus de l’A 87 pour les deux roues. Angers Loire Métropole et la ville des Ponts-de-Cé ont pour objectif d’augmenter la part du vélo dans les déplacements. A ce titre, le passage de ce pont est considéré comme un point noir pour les cyclistes. D’où l’idée de sécuriser cette traversée par la création d’un encorbellement, une double passerelle de part et d’autre du pont, pour permettre le franchissement de l’autoroute sans encombre. Le coût total de ces travaux représentent un investissement de 4,5 M €, pris en charge par Angers Loire Métropole. L’État a accordé une subvention de 300 000 € pour la construction des passerelles, dans le cadre de l’appel à projets « Fonds de Mobilités actives ».

La troisième et dernière tranche des travaux de voirie avenue Galliéni, dont la maîtrise d’ouvrage et le financement sont pris en charge par Angers Loire Métropole, va démarrer à l’automne.
Repenser l’entrée Est de la ville des Ponts-de-Cé, tel est l’objectif du chantier de longue haleine entrepris par Angers Loire Métropole. Après la première partie des travaux achevée en décembre 2019 avenue de Moulin-Marcille, la deuxième tranche concernant Moulin-Marcille/avenue Galliéni s’est terminée début juillet. Il s’agissait de créer un giratoire à la sortie de l’autoroute, d’améliorer le tourne à gauche vers Cholet et d’aménager des pistes cyclables. La troisième et dernière tranche, qui n’aura pas d’impact sur la circulation, va démarrer à l’automne pour une livraison prévisionnelle premier semestre 2022.

Au programme : la création d’un encorbellement du pont au dessus de l’A87, considéré comme un point noir pour les cyclistes, et d’une double passerelle dédiée aux vélos de part et d’autre du pont.
Angers Loire Métropole et la ville des Ponts-de-Cé ont pour objectif de sécuriser la traversée Est/Ouest des Ponts-de-Cé pour les deux roues et d’augmenter la part du vélo dans les déplacements urbains. Le coût total de ces travaux représentent un investissement de 4,5 ME, pris en charge par Angers Loire Métropole. L’État a accordé une subvention de 300 000E pour la construction des passerelles, dans le cadre de l’appel à projets « Fonds de Mobilités actives ».



Mis à jour le 07.09.2021 à 10h01