Stop aux frelons asiatiques


A partir de février, les reines fondatrices sortent en effet de l’hivernation pour fonder de nouveaux nids. Afin de lutter efficacement contre les frelons, nous vous invitons à mettre un piège “fait maison” comme le schéma ci-contre. La meilleure période de pose est de février à mai.

 

Fabriquer son piège

Prenez une bouteille en plastique vide coupée au tiers supérieur, et dont la partie haute sera placée à l’envers (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir. Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s’échapper, faites des petits trous (5 mm) avec un bout de fil de fer chauffé.

Au fond de la bouteille, versez : un verre de bière brune de préférence, un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles), un trait de sirop de cassis et quelques appâts de viande ou poisson. Ce piège peut être suspendu à un arbre, de préférence au soleil à une hauteur de 1.50 à 2 m (pour une bonne surveillance).

 

 

 

 

 

COMMENT S’EN DÉBARRASSER ?

L’enlèvement est à la charge des propriétaires dans le domaine privé et des collectivités dans le domaine public

Par arrêté du 26 décembre 2012, le frelon asiatique a été classé dans la liste des dangers sanitaires. La réglementation ne permet pas encore aux collectivités d’imposer aux particuliers cette intervention.

DOIT-ON DÉTRUIRE SYSTÉMATIQUEMENT LES NIDS DE FRELONS ASIATIQUES ?

Il n’est pas utile de détruire systématiquement les nids de frelons asiatiques. Les nids en activité situés à proximité des lieux de vie ou de loisirs (à moins de 10 mètres) peuvent être détruits. Il est inutile de faire détruire un nid en hiver. A cette saison, ils sont vides et ne présentent aucun danger pour l’homme ; ils ne seront jamais réinvestis.

QUI PEUT DÉTRUIRE DES NIDS ?

Deux cas peuvent se présenter :

  • Sur le domaine privé, le propriétaire doit appeler  la mairie au 02 41 79 75 75  qui fera intervenir le référent communal, celui-ci établira un diagnostic et des préconisations techniques et financières d’intervention et l’adressera à la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles). 
  • Sur le domaine public, la voie publique, un lieu public d’accès libre, dès lors qu’il y a un risque particulier pour des tiers (une école, une rue passante, un square..) : une reconnaissance du site et des risques sera réalisée, et selon le degré du risque la destruction du nid pourra être assurée.

Il est déconseillé de détruire un nid par ses propres moyens. Tirer au fusil dans un nid de frelons est inutile et dangereux.

PRISE EN CHARGE TECHNIQUE ET FINANCIÈRE

Dans le cadre du plan d’action collectif (PAC) Frelons asiatiques, Angers Loire Métropole a décidé de conventionner avec la FDGDON 49  pour une prise en charge à 50% du coût de destruction (plafonnée à 100€) des nids de frelons asiatiques chez les particuliers.

Afin de pouvoir rentrer dans le cadre de ce conventionnement, les nids doivent préalablement être expertisés par un référent de la commune qui a été formée par la FDGDON.

Sur présentation du diagnostic établi par le référent, la FDGDON 49 saisit le prestataire le  plus adapté à intervenir, en fonction de la technique nécessaire et de la situation géographique du nid.

Le prestataire adresse un devis au particulier en mentionnant :

1/ la participation de l’habitant

2/ la prise en charge d’Angers Loire Métropole à hauteur de 50 % de la prestation (aide  plafonnée à 100 €), en précisant « via la convention avec la FDGDON 49 », dans la limite des crédits alloués.



Mis à jour le 25.02.2020 à 10h35