Informations Covid-19


Pour faire face à la montée de la pandémie de la COVID 19, le président de la République a annoncé plusieurs mesures pour les 4 semaines à venir. Ce troisième épisode de restrictions touche différents secteurs que vous trouverez détaillés ci-après : 

Déplacements : les déplacements sont limités à un rayon de 10 km autour du domicile jusqu’au 2 mai inclus. Les sorties sont donc possibles jusqu’à 19h, sans limitation de durée. Les déplacements entre régions sont interdits sauf motif impérieux. Le couvre feu est toujours en vigueur de 19 h à 6 h.

Toutes les attestations de déplacement en vigueur sur : Attestations de déplacement / L’actu du Ministère / Actualités – Ministère de l’Intérieur (interieur.gouv.fr)

Crèches, écoles, collèges et lycées : fermés à compter du mardi 6 au matin, à l’exception de l’accueil des enfants de professionnels prioritaires* et des élèves en situation de handicap. Pour toute demande, un numéro a été mis en place  ( 02 41 79 74 92). Les vacances scolaires auront lieu du 10 au 25 avril, y compris pour la zone B ont dépend les Ponts-de-Cé. La rentrée aura lieu le lundi 26 avril en maternelle et primaire. Les crèches et multi-accueils rouvriront également. Les collégiens et lycéens continueront leurs cours en distanciel jusqu’à un retour en classe prévu le lundi 3 mai.

Télétravail : il est systématisé sans devenir obligatoire.

Commerces : la liste des commerces « essentiels » du premier confinement est élargie (voir ci-dessous) : désormais, elle comprend également les librairies, disquaires, magasins de bricolage, magasins de télécoms et d’ordinateur, les salons de coiffures, les cordonneries, les concessionnaires automobiles (sur rendez-vous). Les marchés alimentaires en extérieur du vendredi et du dimanche aux Ponts-de-Cé restent ouverts. Sont fermés les magasins de prêt-à-porter, de décoration, les merceries. Les centres commerciaux sont également fermés. Dans les supermarchés, les rayons ne vendant pas de biens et services de première nécessité sont fermés.

Vaccination : elle sera élargie à toutes les personnes de plus de 60 ans à partir du 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai.


Services municipaux : retrouvez les ouvertures des différents services municipaux


Commerces autorisés à ouvrir

(décret n° 2021-296 du 19 mars 2021) :

  • les magasins d’alimentation générale et les supérettes ;
  • les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 ne peuvent accueillir du public que pour les activités alimentaires et pour la vente de produits de toilette, d’hygiène, d’entretien et de produits de puériculture ;
  • seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés couverts ;
  • entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;
  • commerce d’équipements automobiles ;
  • commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous ;
  • commerce et réparation de motocycles et cycles ;
  • fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
  • commerce de détail de produits surgelés ;
  • commerce de détail de livres ;
  • commerce de détail d’enregistrements musicaux et vidéos ;
  • commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;
  • boulangerie et boulangerie-pâtisserie ;
  • commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie ;
  • autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;
  • commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériaux et équipements de construction, quincaillerie, peintures, bois, métaux et verres en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de textiles en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;
  • commerces de détail d’optique ;
  • commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d’espèces fruitières ou légumières, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu’ils sont installés sur un marché, des dispositions de l’article 38 ;
  • commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé ;
  • location et location-bail de véhicules automobiles ;
  • location et location-bail d’autres machines, équipements et biens ;
  • location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
  • location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
  • réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
  • réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication ;
  • réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques ;
  • réparation d’équipements de communication ;
  • blanchisserie-teinturerie ;
  • blanchisserie-teinturerie de gros ;
  • blanchisserie-teinturerie de détail ;
  • activités financières et d’assurance ;
  • commerce de gros ;
  • garde-meubles ;
  • services de coiffure ;
  • services de réparation et entretien d’instruments de musique.
     

*Liste des professionnels prioritaires à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :

Tous les personnels des établissements de santé 

  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).

 

 

 

 



Mis à jour le 20.05.2021 à 04h37